8 décembre - Budget Primitif 2017

Éditos de l'année 2016 de Daniel Boeri

Modérateur: Daniel

8 décembre - Budget Primitif 2017

Messagepar Daniel » 08 Décembre 2016, 00:37

Intervention de Politique Générale au Conseil National
Budget Primitif 2017


Le budget est excédentaire depuis 2012.

Nous ne pouvons que nous en féliciter.

Reste que nous devons être vigilants.

• Car c’est une règle : en période de vache maigre,
les déficits plongent rapidement – de façon géométrique-
et les excédents montent lentement – de façon arithmétique-


Exemple : Comme l’a souligné notre rapporteur,

Entre 2009 et 2012, 3 ans :

- les déficits cumulés se sont élevés à 190,7 millions d’Euros.

Les 7 ans qui suivent, donc depuis 2012 :

- les excédents cumulés s’élèvent à près de 91,5 millions

Et ce en dépit de recettes en hausse de plus de 34%.

• De plus, l’analyse budgétaire nous place dans une situation paradoxale :

Le budget est annuel, et la politique économique et financière du pays demande une vision longue.

Cette double élasticité inverse nous invite non pas à un principe de précaution, mais à relever les défis qui se présentent à nous.

Comme l’a souligné notre rapporteur, nous sommes dans un contexte international caractérisé par :

- Une croissance molle en Europe
- Une croissance faible dans le monde


Mais surtout nous nous trouvons face à une double mutation, technologique et géographique.

• D’abord, les nouvelles technologies entrainent un chamboulement majeur

Je crains de devoir dire que nous n’en sommes plus au temps béni de la « destruction créatrice ».

Les nouvelles technologies chamboulent l’industrie, nous le savons tous, mais aussi les services au sens large et notamment les circuits intermédiaires.

Aujourd’hui, on fabrique plus de logiciels que de voitures.

De fait, les emplois se détruisent en quantité et en nature.

Ce qui se passe dans l’industrie se diffuse également aux banques et activités financières, rongées par les fintech.


Nous ne devons laisser au seul hasard les implantations d’entreprises nouvelles, car des emplois risquent d’être perdus.


Nous devons donc définir rapidement des filières d’avenir :

• Quels métiers voulons-nous attirer à Monaco ?
• Quelles aides voulons-nous leur apporter ?

D’autant plus que, dès maintenant, on constate une baisse de productivité.

Industrie
Chiffre d’affaires (2T16/15) : -13%
Emplois (2T16/15) : -11%

Activités financières
Chiffre d’affaires (2T16/15) : -4%
Emplois (2T16/15) : +3,3%

Services administratifs et de soutien
Chiffre d’affaires (2T16/15) : -7,6%
Emplois (2T16/15) : -3,11%


Les emplois ne suivent pas la baisse du chiffre d’affaire. C’est un risque pour la productivité.

• La mutation géographique

La Méditerranée était le centre du monde

Maintenant, c’est encore l’Atlantique

Mais aujourd’hui le barycentre se rapproche du Pacifique.

Nous en sommes donc très éloignés

Comment s’en rapprocher ?

Dans ce contexte général, nous avons nos défis plus spécifiques à relever.

L’immobilier

Les recettes de TVA immobilière sont un vrai plus, mais l’immobilier est par nature cyclique,

Et contrairement à ce que son mot indique : l’immobilier n’est pas immobile ; cela nous rend fragile.

La politique « clients particuliers premium », au sens large, qui porte en elle-même ses fragilités.

Elle favorise, et c’est tant mieux, les achats de luxe.

Mais elle masque une stagnation du commerce de détail et fait courir le risque de dévitalisation du pays (cf. Boulevard des Moulins).


Ce qui est vrai pour les particuliers l’est aussi pour les entreprises.


La Direction du Tourisme nous annonce une amélioration pour 2016, et c’est tant mieux.

Quelques chiffres cependant, je m’en excuse :

- En 2007, 229 000 nuitées congrès
- En 2015, 125 000 nuitées congrès

Près de moitié moins !

Enfin, nos spécificités « propres »

Le gouvernement et notre rapporteur ont ouvert, avec raison, la question des retraites de la Fonction Publique.

Nous nous devons d’étudier cette question bien au-delà des seules lignes de crédit.


Évidemment, je n’oublie pas la culture

• Nous avançons enfin sur le Projet de Loi sur la Préservation et la valorisation du Patrimoine.

J’espère que nous aurons une Loi au premier trimestre 2017.

• Par ailleurs, Les principales institutions culturelles disposent maintenant, grâce à nous, d’un plan glissant à trois ans.

• Et, j’aurai l’occasion d’y revenir, curieusement, le Gouvernement a oublié la Nuit Blanche malgré son succès.

Pour conclure, nous devons

Réfléchir aux filières d’avenir pour créer des emplois nouveaux à Monaco.

Continuer de donner envie de venir et de vivre à Monaco

Je pense notamment à la politique d’environnement.

Ne croyez pas que je sois pessimiste.

Le budget est l’occasion d’un langage de vérité pour répondre aux défis d’avenir.

Mais cette lucidité ne me conduit pas au pessimisme, qui démotive et décourage car, au contraire, nous nous trouvons sur une bonne tendance.

Je vous remercie

Daniel BOERI
Avatar de l’utilisateur
Daniel
Administrateur
 
Messages: 318
Inscrit le: 05 Septembre 2011, 14:13

Retour vers Éditos 2016

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron